Publications

Olivier Tinland, direction du numéro 122 de la revue Philosophie,

« Concepts essentiellement contestés », Paris, Minuit, été 2014

Gallie

Saverio Ansaldi, L’imagination fantastique.

Images, ombres et miroirs à la Renaissance

Paris, Les Belles Lettres, 2013

l-imagination-fantastique-saverio-ansaldi-9782251398037

Olivier Tinland, L’Idéalisme hégélien, Paris, CNRS Editions, 2013

Marlène Zarader, Lire « Être et temps » de Heidegger,

Paris, Vrin, 2012

Zarader-Lire-être-et-temps-de-Heidegger

Emmanuel Housset et Rodolphe Calin (dir.), Levinas: au-delà du visible,

Presses Universitaires de Caen, 2012

Patricia Touboul, Fénelon et les arts du dessin. Instruire par l’image,

Paris, Vrin, 2012

Touboul-Dessin

Claude Gautier, La Force du social. Enquête philosophique sur la sociologie des pratiques

de Pierre Bourdieu, Paris, Le Cerf, 2012

Gautier-Bourdieu

Jean-Luc Périllié (dir.) Oralité et écriture chez Platon, Ousia Bruxelles, 2011

oralité et écriture


Isabelle Delpla, Le Mal en procès : Eichmann ou les théodicées modernes

Paris, Hermann, 2011

Delpla-MalProces

Pascal Nouvel et Jean-Noël Missa (dir.), Philosophie du dopage, Paris, PUF, 2011

Nouvel-Dopage

Olivier Tinland, Hegel, Paris, Le Seuil, 2011

Hegel1

Claude Gautier, Adam Ferguson, An Essay on the History of Civil Society,

Paris, PUF, 2011

Gautier-Ferguson

Pascal Nouvel, Philosophie des sciences, Paris, PUF, 2011

Nouvel-Sciences

Vanessa Nurock, Sommes-nous naturellement moraux ?, Paris, PUF, 2011

Nurock-Moraux

Luc Vincenti (dir.), Rousseau et le marxisme, Paris, Publications de la Sorbonne, 2011

Vincenti-RousseauMarxisme

Présentation de l’ouvrage

Anastasios Brenner, Raison scientifique et valeurs humaines, Paris, PUF, 2011

brenner raison scientifique

Pascal Nouvel (dir.), Repenser le vitalisme, Paris, PUF, 2011

Nouvel-Vitalisme

Olivier Tinland, Guide de préparation du CAPES et de l’Agrégation de Philosophie, 2ème édition, Paris, Ellipses, 2011

Guide Concours

Saverio Ansaldi, Giordano Bruno : une philosophie de la métamorphose, Paris, Classiques Garnier, 2010

Ansaldi-Bruno

Vanessa Nurock (dir.), Carol Gilligan et l’éthique du care, Paris, PUF, 2010

Nurock-Care

Isabelle Delpla et Magali Bessone (dir.), Peines de guerre. La justice pénale internationale et l’ex-Yougoslavie, Paris, EHESS, 2010

Delpla-Guerre

Anastasios Brenner et Jean Gayon (dir.), French Studies in the Philosophy of Science. Contemporary Research in France, Springer, Vienne/New York, 2009

B_SPR043-8 BSPS 276 Gayon.indd

Marlène Zarader, La Patience de Némésis, Chatou, La Transparence, 2009

Nemesis

Claude Gautier et Sandra Laugier (dir.), Normativités du sens commun, Paris, PUF, 2009

Gautier-Normativites

Anastasios Brenner et Annie Petit, Science, histoire et philosophie selon Gaston Milhaud. La constitution d’un champ disciplinaire sous la Troisième République, Paris, Vuibert, 2009

science-histoire-philosophie-Milhaud

Pascal Nouvel, Histoire des amphétamines, Paris, PUF, 2008

Nouvel-Amphetamines

Olivier Tinland (dir.), L’individu, Paris, Vrin, 2008

individu2

Ce volume rassemble huit études d’histoire de la philosophie consacrées à l’individu. Chaque étude a pour objet une étape décisive de la conceptualisation de cette notion polymorphe dont les implications concernent aussi bien l’ontologie, l’épistémologie, l’esthétique, la théologie que la philosophie morale et politique. De Platon à Michel Henry, en passant par Aristote, Leibniz, Schelling, Husserl, Quine, Strawson et Rawls, c’est l’ensemble de la philosophie occidentale qui se trouve ici convoquée pour élever à l’intelligibilité ce qui constitue depuis toujours le défi spéculatif par excellence : l’individu – c’est là le paradoxe originaire qui en fait un problème philosophique majeur – est à la fois ce dont l’existence est la plus incontestable et ce dont l’essence est la plus insaisissable. À ce titre, il est tout autant une évidence absolue qu’une énigme radicale. C’est à l’élucidation philosophique de cette évidence énigmatique qu’est dédié le présent ouvrage.

Sommaire de l’ouvrage

Jean-Luc Périllié (dir.) Platon et les Pythagoriciens, éd. Ousia, Bruxelles, 2008

platon-et-les-pythagoriciens

Le livre VII de la République de Platon nous apprend que le mouvement pythagoricien était connu pour avoir développé des recherches scientifiques, notamment dans les domaines de l’harmonique mathématique et de l’astronomie, les deux sciences étant considérées comme « sœurs ». Dans le livre X de la même œuvre, l’auteur fait allusion à un « genre de vie pythagorique », à caractère pédagogique et probablement sectaire. Avec la République et d’autres dialogues platoniciens comme le Phédon, le Philèbe et le Timée, nous disposons de témoignages anciens concernant une philosophie complexe, antérieure au platonisme mais difficile à circonscrire, par le fait même que Platon cite très rarement ses sources. Cependant le philosophe athénien, en dépit d’une certaine critique, pourrait en être assez redevable, puisqu’il semble reprendre des thèmes pythagoriciens, tant dans ses dialogues que dans les enseignements non écrits qu’Aristote lui attribue. L’objectif de cet ouvrage, par conséquent, est de voir dans quelle mesure Platon reprend, réorganise ou rejette les savoirs et les croyances provenant du pythagorisme. Il s’agit, relativement à un sujet aussi délicat, de laisser la parole à un certain nombre de spécialistes proposant des analyses complémentaires, parfois divergentes, mais susceptibles, chaque fois, de fournir un éclairage sur cette énigme qui traverse la pensée platonicienne.

Contributions d’Annie Bélis, Anastasios Brenner, Luc Brisson, Gisèle Clément-Dumas, Jean-Joël Duhot, Joël Figari, Vana Nicolaïdou Kyrianidou, Marie-Pierre Noël, Jean-Luc Périllié, Thomas A. Szlezák, Anne Gabrièle Wersinger.

Sommaire de l’ouvrage