Jean-François LAVIGNE

JEAN-FRANCOIS LAVIGNE

TITRES ET RESPONSABILITÉS

Jean-François LAVIGNE est Professeur de Philosophie, spécialiste de philosophie contemporaine, ontologie et phénoménologie. Né en 1959, ancien élève de l’École Normale Supérieure, agrégé de philosophie (1983) et Docteur ès Lettres (2000), il a exercé ses fonctions à l’Université de Nice de 2003 à 2015, et enseigne actuellement à l’université Paul Valéry, à Montpellier.
Ex-membre junior de l’Institut Universitaire de France, il a dirigé le Centre de Recherches d’Histoire des Idées de l’université de Nice en 2004 et 2005. Il est chercheur associé aux Archives Husserl de Paris (UMR CNRS 8547), et membre de l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier.

DOMAINES DE RECHERCHE

- Philosophie contemporaine
- Phénoménologie (Phénoménologues de langue allemande (HUSSERL, SCHELER, HEIDEGGER, EDITH STEIN, INGARDEN, HERING) ou française (MERLEAU-PONTY, SARTRE, LEVINAS, Michel HENRY)
- Ontologie et métaphysique

CURRICULUM VITAE SUCCINCT :

1979 – 1985 :      Études à l’École Normale Supérieure (rue d’Ulm). Admis en Lettres classiques. Études supérieures de philosophie à l’Université Paris I.
1983 :               Agrégation de philosophie (reçu 1er).
1985-86 :           Assistant Normalien à l’Université de Paris XII Val de Marne.
1987 :               Doctorat de philosophie à l’Université de Poitiers : Traduction, annotation et commentaire des Leçons de Husserl sur la Chose et l’Espace (Ding und Raum, 1907).
1987-89 :           Professeur de philosophie en Classes Terminales (Lycées de Boulogne, et de Puteaux)
1989 – 2003 :      Maître de conférences à l’université Paul Valéry, Montpellier III.
1992 – 96 :         Création et codirection du Centre d’Études d’Ontologie Critique (Cedoc) de l’Université de Montpellier.
1998 – 2003 :      Membre junior de l’Institut Universitaire de France.
2000 :               Doctorat d’État, Paris IV-Sorbonne : Théorie de la connaissance, Phénoménologie et idéalisme. La genèse de l’idéalisme transcendantal dans la recherche et l’enseignement de Husserl (1900 – 1913). (1300 p.)
2003 :               Professeur de philosophie à l’Université de Nice.
2007 :               Création du Groupe de Recherches Phénoménologiques Michel Henry.(composante du Centre de Recherches d’Histoire des Idées)

2008 :               Membre du Jury de l’Agrégation philosophie.

2009 :               Création du Centre d’Etudes Phénoménologiques de Nice (CEPHEN).
2010-11 :           Délégation pour recherches au CNRS (Archives Husserl de Paris). Direction d’un séminaire de recherches sur les Phénoménologies réalistes (Scheler, Reinach, Ingarden). Atelier de traduction : Roman Ingarden, Essentiale Fragen.
Janv. 2011 :       Membre de l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier.
2011-12 :           Nouvelle traduction française de : Husserl, Ideen zu einer reinen Phänomenologie, I . 2011-2014 :    Membre nommé du C.N.U.

Déc. 2011 :     Membre de l’Académie Catholique de France (Section Philosophie & Théologie).

RESPONSABILITÉS ADMINISTRATIVES ET PÉDAGOGIQUES

2003 : Secrétaire de la Société Internationale Michel Henry.
2004-2005 : Directeur du Centre de Recherches d’Histoire des Idées (CRHI), laboratoire de philosophie de l’Université de Nice.
2006-2009 : Directeur des études du Master de philosophie de l’Université de Nice.
2008 : Membre du Jury de l’Agrégation de Philosophie.
2010 : Président de la Société Internationale Michel Henry.

PRINCIPALES PUBLICATIONS

Ouvrages

Husserl, Chose et Espace, Leçons de 1907. Introduction, traduction et notes par J-F. Lavigne, Paris, PUF, septembre 1989, 493 p.

Husserl et la naissance de la phénoménologie. La genèse de l’idéalisme transcendantal phénoménologique dans la recherche et l’enseignement de Husserl (1900-1913). Paris, PUF, 2005, coll. Epiméthée, 800 p.

Accéder au transcendantal ? Réduction et idéalisme transcendantal dans les Idées directrices…I de Husserl. Collection « Problèmes et Controverses », Paris, Vrin, mars 2009, 338 p.

A paraître : Nouvelle traduction française de E. HUSSERL, Idées directrices pour une phénoménologie pure et une philosophie phénoménologique, tome premier. Avec les annotations marginales de Husserl, et textes inédits complémentaires. (Nouvelle traduction établie sur l’édition critique de Karl Schuhmann, E. Husserls Gesammelte Werke III/1 et 2, Nihoff 1974)

Collectifs

« HUSSERL, Le monde du présent vivant et la constitution du monde ambiant extérieur à la chair ». In D. Franck, D. Pradelle, J-F Lavigne (Eds). E. HUSSERL : La terre ne se meut pas. Recherches fondamentales sur l’origine phénoménologique de la spatialité de la nature. Paris, Editions de Minuit, 1989, pp. 3-28.

Le phénoménal et sa tradition, numéro thématique de la revue Les études philosophiques, Paris, PUF, oct.-déc. 1998.

Avenir de la raison, devenir des rationalités, Actes du XXIXème Congrès de l’A.S.P.L.F., sous la présidence d’André. Tosel, Université de Nice et C.R.H.I. (Co-édition en collaboration avec Ali Benmakhlouf), Paris, Vrin, août 2004.

Michel Henry : Pensée de la vie et culture contemporaine. Dirigé et édité par Jean-François Lavigne, Université Paul-Valéry, 3–5 décembre 2003. Paris, Éditions Beauchesne, Collection « Prétentaine », octobre 2006, 332 p.

Les Méditations cartésiennes de Husserl. Collectif dirigé par J-F. Lavigne, Collection « Etudes et Commentaires », Paris, Vrin éditeurs, septembre 2008, 222 p.

Espérer. Neuf études de phénoménologie. Sous la direction de J-F. Lavigne et J. Leclercq (collaboration des universités de Nice et de Louvain-la-Neuve), éd. Peeters, Louvain.

A paraître prochainement :

Monde, structures et objets de pensée. Recherches de phénoménologie en hommage à jacques ENGLISH, à paraître aux éditions Hermann, Paris, automne-hiver 2015. Co-dirigé par J-F. Lavigne et D. Pradelle.

2.    Articles.

« Espace, ou pensée ? L’origine transcendantale de la spatialité chez Husserl », Epokhè, n°4, L’espace lui-même, Grenoble, J. Millon, 1994, pp.117-129.

« Voir l’essence. (La variation eidétique dans la phénoménologie transcendantale) », Revue de l’Institut des Arts Visuels d’Orléans, numéro thématique spécial La variation, I.A.V., Orléans 1998, pp.135-147.

« Vérité phénoménale et phénomène de la vérité dans Etre et Temps« , Les Etudes philosophiques, n°4 / 1998, Le phénoménal et sa tradition, pp.451-463.

« Levinas avant Levinas : l’introducteur et le traducteur de Husserl », Actes du Colloque de Sorbonne consacré à Emmanuel Levinas et la phénoménologie (12-13 décembre 1997), édités dans: E. Levinas, Positivité et transcendance, II, Paris, PUF, Coll. Epiméthée, janvier 2000, pp.49-72.

« Souvenez-vous que vous êtes vivants ! A Michel Henry, in memoriam. » Revue Nunc, n°2, Paris, décembre 2002, pp.33-39.

« Husserl et le Vivant ». Revue Prétentaine, n° 14/15, éd. Jean-Marie Brohm, décembre 2001, p.29-54.

« Théorie de la connaissance, phénoménologie et idéalisme transcendantal selon Husserl », (Discours de soutenance de la thèse d’État), revue Alter, n° 9, 2001, p.313-330.

« Du psychologisme logique à la phénoménologie pure. La critique noétique de la connaissance et la première formulation de la réduction transcendantale chez Husserl (Semestre d’hiver 1906/07). » Recherches husserliennes, vol.18, décembre 2002, pp.53-83.

« La prétendue « neutralité métaphysique » des Recherches Logiques : Quelques leçons d’une lecture fidèle de la première théorie « phénoménologique » de la connaissance. » Publié dans: Husserl, La représentation vide, Paris, PUF, 2003, pp.183-201.

« De l’être de l’ego à la parole de Dieu : parcours philosophique et pensée phénoménologique dans l’œuvre de Michel Henry », in : Michel Henry, la parole de vie, sous la dir. de Jad Hatem, (Centre d’Études Michel Henry, Université Saint-Joseph à Beyrouth), Paris, L’Harmattan, coll. « Ouverture philosophique », septembre 2003, p. 21-34.

« Du corps subjectif à la parole du Christ : l’unité d’une pensée. » dans : Dossier Michel Henry : la vérité de la vie. Revue Septimanie, organe du Centre Régional des Lettres du Languedoc Roussillon, Castries, novembre 2003, p.29-31.

« Husserl lecteur d’Avenarius : une contribution à la genèse de la réduction phénoménologique ? »,in : De Kant à la phénoménologie, revue Kaïros, n°22, décembre 2003, p. 61-82.

« La réduction phénoménologique dans les Recherches Logiques, selon leur première édition, 1901. « Revue Alter, n°11, octobre-novembre 2003, p. 23-49.

« Les concepts d’ »être en soi » et de « vérité en soi » dans les Prolégomènes à la logique pure : un présupposé ontologique fondamental des Recherches logiques de Husserl ? ». Philosophie, n°83, Paris, Ed. de Minuit, septembre 2004.

«  Corps, chair, esprit. Sur quelques notions fondamentales de l’anthropologie paulinienne ». Communication au Séminaire de Recherches du C.R.H.I., Université de Nice, 1er février 2006. Paru dans Corps et Sacré, n° 12 de la revue Noesis.

« L’origine et la formation de l’idéalisme husserlien : la question du « tournant ». », dans Idéalisme et Phénoménologie, dir. Marc Maesschalck et Robert Brisart, Olms Verlag, Collection Europaea Memoria, Hildesheim/Zürich/New York, 2007, p. 81-117.

« Autoaffezione e carne nella fenomenologia materiale di Michel Henry », dans Michel Henry : narrare il pathos, a cura di Carla Canullo, edizioni EUM, Macerata, 2007, p. 13-22.

« Da Husserl a Tommaso d’Aquino : la nozione di « anima sostanziale » in Edith Stein », dans Fenomenologia e Personalismo. Le fonti tedesche del Personalismo francese, a cura di Marco Bucarelli e Michele d’Ambra, Nuova cultura edizioni, Rome, 2008, p. 93-105.

« The paradox and limits of Michel Henry’s concept of transcendence », dans International Journal of Philosophical Studies, vol. 17, n° 3, Juillet 2009, Routledge ed. (Taylor & Francis Group), Oxford/London/New York, 2009.

« La matière vivante, ou la victoire de Berkeley ». Contribution au « Cahier H » Michel Henry, Lausanne, éditions L’Age d’Homme, 2009, p. 196-206.

« Le statut ontologique de l’affectivité : Fondement ou épiphénomène ? ». Conférence d’Ouverture du Séminaire annuel du Centre de Recherches d’Histoire des Idées, Université de Nice – Sophia Antipolis, consacré à L’affectivité. 8 novembre 2006. Revue Noesis, n° 15, édition Université de Nice, Diffusion Vrin, printemps 2010.

« La réduction noématique de la transcendance absolue dans les Ideen I », dans Lectures de Husserl, dir. J. Benoist et V. Gérard, Ellipses, mars 2010, p. 179-195.

« Souffrance et ipséité selon Michel Henry : le problème de l’identité transcendantale de l’ego« , dans Michel Henry, une autre voie pour la phénoménologie, numéro spécial des Cahiers Philosophiques, n° 126, 3ème trimestre 2011, Poitiers, éditions du CNDP, p.66-81.

« Le « premier » en phénoménologie », dans La phénoménologie comme philosophie première, dir. K. Novotny, A. Schnell, L. Tengelyi, éditions Filosofia (Institut de Philosophie de l’Académie des Sciences de la République tchèque), 2011, p. 27-45.

« From « Natural Attitude » to Transcendental Idealism : Continuousness, or logical conflict ? », dansVariations on Truth, Approaches in contemporary phenomenology, ed. by Pol Vandevelde & Kevin Hermberg, Continuum editions, Coll. « Issues in Phenomenology and Hermeneutics », London/New York, 2011, Chap.IV, pp. 57-76.

« De la seconde à la première personne : Les paradoxes de la connaissance de soi. » , dans Qui es-tu ?, Actes des Journées de l’Association des philosophes chrétiens, dir. Francis Jacques, Paris, Lethielleux, Coll. Parole et Silence, novembre 2011.

« Transcendance du visible et immanence du pathos: le statut de la couleur dans l’esthétique de Michel Henry », dans Michel Henry et l’affect de l’art, dir. Adnen Jdey et Rolf Kühn, Brill, Leiden, Boston, Tokyo,  2011, pp 95-111

« Le monisme ontologique selon Michel Henry », dans Immanenz und Einheit. Festschrift zum 70. Geburtstag von Rolf Kühn, Brill, Leiden, Boston, Tokyo,  2015, 20 p.

A paraître

« Heidegger et la transcendance du Bien – sur l’interprétation heideggerienne de Platon » ; Communication au colloque d’hiver du CRHI, Heidegger et Platon (5-6 février 2008).

____________________